Création d'un réseau de données pour la maladie de Huntington : HDNetDB
Un nouveau réseau de données de recherche vise à faire progresser la découverte d’un traitement pour la maladie de Huntington
Mise en ligne le 25 juillet 2017

Une équipe internationale de chercheurs, bio-informaticiens et biostatisticiens, ont développé le premier réseau de données librement disponible pour les scientifiques étudiant la maladie de Huntington, appelé HDNetDB, afin de faire avancer la recherche sur la maladie de Huntington et à accélérer la découverte de médicaments.

Aux termes d’un article publié dans la revue Scientific Reports, l’équipe de HDNetDB décrit les défis auxquels sont confrontés ceux qui étudient la maladie de Huntington, explique comment fonctionne HDNetDB mais a également utilisé une étude de cas pour illustrer comment ce réseau peut être utilisé pour identifier de nouveaux traitements.

Une caractéristique unique de cette nouvelle ressource est qu'elle relie différents processus cellulaires dans un réseau moléculaire et offre une vision plus holistique de la maladie.
Cette approche met particulièrement l'accent sur le fonctionnement moléculaire complexe qui caractérise la maladie de Huntington.
Le réseau est nécessaire, disent les chercheurs, car il est difficile de comprendre les énormes quantités de données générées aujourd'hui lorsque les informations ne son pas traitées ensemble.

L’équipe indique également que HDNetDB pourrait constituer le modèle pour des réseaux de données similaires concernant d’autres pathologies spécifiques.

HDNetDB permet aux utilisateurs d’obtenir, de visualiser et de hiérarchiser des réseaux d’interactions cellulaires à l’aide de l’expression du gène lié à la maladie de Huntington et d’autres types de données obtenues à partir d’échantillons humains et autres sources.

Matthias Futschik, professeur en bioinformatique à l'École des sciences biomédicales et de la santé de l'Université de Plymouth (Royaume-Uni) a lancé ce projet.

Il a indiqué : "La maladie de Huntington est particulièrement dévastatrice pour les familles affectées par celle-ci, car nous pouvons aujourd'hui prédire exactement qui sera affecté plus tard dans la vie, mais nous ne pouvons pas encore guérir.
Il est donc important que les scientifiques qui cherchent des thérapies efficaces ne soient pas entravés par un accès insuffisant à la vaste gamme de données liées à la maladie et puissent relier les différents mécanismes pathologiques
".

Au cours des dernières années, de nouvelles technologies ont permis de permettre aux chercheurs d'accéder aux données décrivant, par exemple, l'activité de tous les gènes d'une certaine cellule ou les interactions de divers gènes.
Mais la grande quantité de données rend difficile l'analyse de manière significative - un facteur qui a entravé les progrès de la recherche.
HDNetDB surmonte ce problème en utilisant des outils capables d'analyser des données provenant de différentes sources et présente aux scientifiques des visualisations de la façon dont différents événements moléculaires sont liés.

 "Avec HDNetDB, nous avons développé un outil de calcul qui permet à ces scientifiques un accès gratuit et ouvert, les aidant à identifier de nouvelles cibles moléculaires pour le développement de nouvelles stratégies de lutte pour cette maladie. Nous pensons que notre approche peut être appliquée à d'autres troubles neurodégénératifs tels que la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson et pourrait également faciliter le développement de nouvelles thérapies pour ces maladies ".

Traduction libre (Dominique C. - Michelle D.)

Source :   Site "news-medical.net" - Site "huntingtonsdiseasenews.com"